STUDIO

Studio basé en Bretagne, réservé uniquement pour le mixage et le mastering.
Je vous dirais quand le studio sera ouvert aux enregistrements.

RECORDERS
  • CUBASE 12 PRO

MIXERS
  • CUBASE 12 PRO

  • SSL 2+

MICROPHONES
  • NEUMANN TLM 102

PLUGINS
  • Collection SSL.

  • Collection Abbey road

  • UAD

  • Valhalla

  • Plugin tec 

  • Renaissance

  • VEQ

  • API EQ

  • API compressor

  • FabFilter Pro EQ 3

  • MAAG EQ 

  • DBX Compressor...

MONITORING
  • M-AUDIO BX8a Delux

  • Casque OLLO AUDIO SX 4

INSTRUMENTS
  • ROLAND TD 5 VDRUMS

  • NATIVE INSTRUMENTS

Un bon mixage !
Dynamique.

l’essentiel se joue en amont : de la qualité de la musique et des sons dépendra, au départ, la qualité des prises, qui déterminera la qualité des mixages, laquelle déterminera, in-fine, la qualité du mastering. 

pexels-dmitry-demidov-3784424.jpeg

Sous quel format et quel niveau me faire parvenir les pistes ?

Les pistes audio doivent être en 24 bits / 44.01Hz. Les enregistrement lors de la prise de son doivent être réalisés entre -20 et -18 dB pour laisser une marge de manoeuvre pendant le mix.

A quel niveau le mix sera-t-il réalisé ?

Pour le digital, tout dépend du style de musique bien sûr, mais en moyenne -20 dBfs en RMS et crêtes à -3dBfs Maxi, comme le préconise l’AES afin d’éviter distorsions harmoniques et saturations.

Pour l’analogique, niveau moyen à 0 dBVu pour un calibrage à +4 dBm.

Je laisse de la marge pour le mastering, car le plus important est d’avoir de la dynamique (écart entre les niveaux forts et faibles)

3N0A9492-scaled.jpeg

Les étapes du mixage.

1. Préparation et organisation du mixage audio

  • Organisation des pistes.

  • Je configure les pistes en fonction du tempo, je gère un délai au tempo de la chanson...

  • Renommer chaque piste

  • Marquer les parties de la chanson. Par exemple, intro, couplet, refrain, couplet, pont, refrain, outro. 

2. Mise à plat

  • La mise à plat consiste à réaliser un mixage audio rapide en ajustant uniquement la balance gauche-droite et les faders de volume de chaque piste.


3. Écoute analytique

  • Écoute avant le mixage pour trouver rapidement une direction adéquate. 

  • Que mettons-nous en avant, ou que laissons-nous de côté ? 

  • Comment allons-nous remplir l'espace stéréo ? 

  • Entendre les couleurs sonores. 

  • Choisir le compresseur à utiliser pour obtenir la pâte sonore souhaitée. 

4. L’édition audio


  Le montage consiste à nettoyer le morceau. 

Supprimer tous les passages non joués contenant des bruits de fond indésirables.
  Mettre en place un gate ou un expandeur, faire des fondus en entrée et en sortie.
  Réaligner certains passages, par exemple certaines notes de grosse caisse, pour avoir une base solide et plus percussive. 
Corriger quelques petites imprécisions dans la voix avec un autotune.

5. L'égalisation au mixage

  • Supprimer certaines fréquences qui peuvent être agressives pour l'oreille.

  • Faire ressortir un instrument dans le mixage

  • Pour donner de la chaleur aux sons


6. Compression audio


  Le but premier d'un compresseur est de gérer l'excès de dynamique en écrasant les pics audios.

  • Niveler le volume de la voix

  • Booster le son de la grosse caisse, de la caisse claire, de la basse, de la guitare ou de tout autre instrument...

7. Le De-esser sur la voix


  Le but est d'enlever le côté agressif du ssshhh sur la voix qui peut ressortir dans le mix ou l'enregistrement. 

8. La réverbération et le délai...


  Permet de placer des éléments dans l'espace du mixage audio.
Pour donner plus d'amplitude, plus de corps, plus de matière. 
  Le Delay est un écho, une répétition. Le Delay peut aussi donner un effet spatial au mixage audio, une troisième dimension dans l'espace stéréo.